Le Comité urgence Amos-région réagit aux mesures d’austérité imposées par Québec

13 novembre 2014      


Amos, le 10 novembre 2014 – Dans une communication écrite envoyée au premier ministre du Québec le 7 novembre dernier, le Comité urgence Amos-région demande au gouvernement Couillard de préserver l’autonomie, les lieux de décision et la capacité d’agir de la région. Cette réaction des acteurs du développement socioéconomique du territoire de la MRC d’Abitibi fait suite aux réformes majeures entreprises par le gouvernement cet automne, entre autres avec les décisions annoncées à la signature du pacte fiscal transitoire imposé par Québec la semaine dernière.
« Nous sommes inquiets des conséquences des réformes actuellement menées par le gouvernement. Cela crée beaucoup d’incertitude et ce n’est pas nécessaire, car nos institutions locales sont performantes. », explique François Lemire, président du comité urgence Amos-région.
« Notre priorité est de demeurer maître de notre développement et de pouvoir décider de ce qui est bon pour nous. Nous ne voulons pas confier la responsabilité de notre avenir à des fonctionnaires de Québec qui ne connaissent pas notre région. Nous avons l’impression de payer un fort prix pour l’objectif du retour à l’équilibre budgétaire. », ajoute-t-il. 

                                                                                                                -30-

Source et renseignements :
François Lemire
Responsable, comité urgence Amos-région
Tél. : (819) 732-8351



LISTE D'ENVOI

Recevez par courriel l’actualité de la SADC Harricana



Soumettre

Désabonnement